Transformation de la formation (0) : Les 5 chantiers

  Jerome Bocquet
  9 septembre 2016

La formation vit une transformation majeure : le digital learning

C’est un changement de plus dans sa longue histoire (après la pédagogie active, la maïeutique, le film, la vidéo, le jeu, le théâtre, le PowerPoint, le e-learning….)

Les nouveaux entrants (souvent venus du digital ou du jeu vidéo) méconnaissent les transformations précédentes et croient qu’il suffit de mettre en ligne un réseau social et des tutos pour que les « apprenants » apprennent.

Le e-learning qui devait ringardiser la formation en salle a fait pschitt avant de se réinventer dans des formats plus courts et plus adaptés, mais il ne suffit pas de mettre en ligne 200 modules pour que ça marche (il n’est pas suffisant d’ouvrir des bibliothèques pour qu’on se mette à lire !!!).

Pour le participant, apprendre à apprendre, s’autoformer sont de vraies compétences qui doivent être développées tout comme, pour le manager : aider un collaborateur à pratiquer ce qu’il a vu et pour le formateur : partir du participant et de son besoin et pas du contenu ou de la méthode.

La transformation de la formation passe par 5 chantiers distincts et complémentaires (*)

(*) Adapté de : « Les 5 chantiers du DRH pour accompagner la transformation digitale » (excellent livre !!!) par Olivier Zara dans « le manager digital ». http://axiopole.com/book/le-manager-digital

Le risque est de démarrer par le toit (le réseau social d’entreprise) ou les bibelots (les tutos) et que personne ne vienne dans la maison

Il faut d’abord créer des fondations solides :

Des articles pour réussir ces 5 chantiers :

Une pratique pédagogique performante (article 1) (article 2)

qui exploite efficacement les possibilités du digital learning, de la gamification pédagogique, du serious game, de l’autoformation :

pour concevoir des parcours qui développent les compétences en lien avec la stratégie de l’entreprise

grâce à l’implication et la montée en compétences des acteurs : participants, commanditaires, managers, formateurs, experts …

pour devenir une organisation apprenante

 

Dans les 2 prochains articles, nous verrons le chantier Formation et conception pédagogique : comment passer de la formation sur le contenu « je vous montre donc vous savez » à la réponse aux attentes des acteurs « je vous rends capable de … »)

 

Eikos concepts aide ses clients à réussir leur transformation pour devenir une véritable organisation apprenante. Si vous vivez ou avez vécu cette transformation, merci d’enrichir ce billet par votre témoignage. Si vous connaissez des personnes intéressées par cette démarche, merci de faire passer.







5 commentaires

  1. Ping : Transformation de la formation (0) : Les 5 chan...

  2. petit commentaire supplémentaire :

    Nous pensons que vos 5 chantiers devraient être dans l’ordre inversé de votre schéma :

    1) Développer la culture organisation apprenante ,
    2) la décliner en compétences cibles
    3) Définir les parcours de formation individuels et collectifs en conséquence ,
    4) Digital learning : adapté ou pas ?
    5) Conception pédgogique et formation

    Qu’en pensez-vous ?

    • Merci pour votre commentaire supplémentaire :):)

      Effectivement, l’ordre présenté est contre intuitif, il serait logique de démarrer par le haut (la vision, l’ambition, les enjeux, le futur …) et de décliner vers le bas (les formateurs).

      Avec cette ordre (haut vers bas), nous avons constaté, à de nombreuses reprises, que le projet soit s’arrête en route avant d’atteindre les dernières étapes, soit il accouche d’un monstre (50 parcours que personne n’emprunte ou à regret) car les vrais porteurs de cette transformation sont les concepteurs pédagogiques et les formateurs (partir du terrain pour coconstruire de façon itérative et incrémentale et ne pas imposer la démarche)

      Quelque soit le réseau social, la plateforme, les outils … si les modules pédagogiques sont faibles ou inadaptés, la démarche sera un flop

      Le schéma illustre la nécessité d’embarquer en priorité les concepteurs et les formateurs dans la démarche de l’entreprise apprenante et de coconstruire avec eux en gardant ce qui marche et en modifiant ce qui est nécessaire pour réussir une vraie transformation.

      Au fil des articles, vous verrez que nous naviguons entre les 5 étapes

  3. bonjour, article très intéressant, je confirme que l’accessibilité au digital et les talents des concepteurs n’impliquent pas une compétence pédagogique et relationnelle suffisantes pour transmettre et former. quel que soit l’outil et la forme, il me semble que l’expertise pédagogique doit rester de mise et inspirer la création de ces outils et des approches. je m’inquiète parfois de la profusion de propositions en ligne qui font la part belle à l’outil mais qui négligent la qualité de la relation pédagogique.
    merci pour votre contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *